En arrêt? 5 activités pour retrouver forme et moral

En arrêt: vous n’en pouvez plus et votre corps vous le fait sentir.

Bravo, si vous êtes en arrêt c’est que vous avez enfin osé aller chez le médecin et écouter vos besoins vitaux plutôt que lutter en bon petit soldat et vous épuiser à petit feu.

Si vous êtes en burn out, c’est que vous avez trop tiré sur la corde et cet arrêt va vous permettre de mettre les choses à plat.

Sinon c’est probablement que vous avez reçu une alerte (peut-être récurrente) et pendant cette pause forcée vous pouvez en profiter pour reconsidérer vos besoins à différents niveaux.

 

Etre en arrêt ne veut pas dire qu’on ne va rien faire; on a souvent peur de ruminer, tourner en rond, finalement se fatiguer à ne rien faire, déprimer et ne pas avancer.

A son rythme, chacun peut trouver des pistes d’activités à mettre en place de façon ponctuelle ou bien à adopter au long cours.

Je vous propose 10 activités pour mettre à profit cet arrêt en aérant corps et mental, et ainsi vous aider à retrouver l’équilibre avant de repartir sur de nouvelles bases.

 

  1. Méditer

Oui je sais, c’est à la mode, c’est galvaudé, en particulier la pleine conscience; pourtant, de plus en plus d’études scientifiques sont consacrées au fonctionnement du cerveau des méditants et aux bienfaits qu’on peut retirer d’une pratique méditative. En premier lieu l’apaisement des émotions qui nous agitent en permanence et finissent par brouiller nos radars. Méditer c’est avant tout prendre le temps de se poser, simplement. C’est donc une technique accessible à tous, à tout moment, et qui ne demande rien. Si ce n’est de la persévérance.

Quelques incontournables, livres ou sites pour s’y mettre, à petits pas:

http://christopheandre.com/meditation_CerveauPsycho_2010.pdf

http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Meditation/Articles-et-Dossiers/Mediter-le-meilleur-des-antistress/Comment-pratiquer-la-meditation-au-quotidien

http://christopheandre.com/meditation_CerveauPsycho_2010.pdf

2. Faire du bénévolat

Quand on ne peut plus travailler, quelle que soit la raison, quelle que soit la durée de l’arrêt, on se sent inutile et désoeuvré.

Pourquoi ne pas en profiter pour donner de son temps aux autres? Soit en leur faisant bénéficier de nos compétences comme par exemple avec le soutien scolaire, soit en exploitant d’autres missions qui nous parlent et dans lesquels on va s’investir durant un temps plus ou moins long. Autant de façons de faire du bénévolat que de bénévoles, le choix est large. Simplement suivre son flair pour décider quelle branche va le plus nous plaire. Car être bénévole c’est avant tout avoir du plaisir à aider, et il n’y a pas de petite mission, chaque action est importante et a de la valeur pour l’organisation qui la met en place.

Retrouvez plein plein de missions de bénévolat ici. N’hésitez pas à contacter votre mairie pour connaître les associations de votre commune.

coloriage détente

3. Créer des mandalas

Beaucoup de livres proposant des mandalas ces derniers temps! Cette pratique ancestrale venue d’ailleurs n’est pourtant pas si éloignée des gribouillages que nous faisons souvent le temps d’une réunion pour nous détendre ou nous aider à nous concentrer.

Un bon outil qui joint l’utile à l’agréable, se recentrer et avoir le plaisir de créer quelque chose de beau et d’harmonieux! Des modèles de mandalas ici et . 😉

Un peu dans le même esprit, le Zentangle: on gribouille des motifs répétés, et au final… ça structure le cerveau! Ca détend, ça ramène le mental dans la concentration, ça permet de retrouver des idées…  En savoir plus ici.

marcher burn out

4. Marcher

Et non: faire 10 000 pas par jour, qui ne correspond pas à de la marche mais plutôt à un objectif assez dénué de sens et n’apporte pas le bénéfice d’une véritable marche.

Par marcher j’entends faire marcher ses pieds pour vider sa tête.

Bien sûr tout le monde n’a pas une verte campagne à sa porte, mais en arrêt on a le temps d’aller faire un tour au grand air, même si c’est pour marcher dans la ville. Pourquoi ne pas en profiter pour découvrir des rues qu’on ne prend jamais?

Prendre conscience de ses mouvements, marcher sans autre but que marcher. Un conseil de lecture: ce livre intitulé “La marche qui soigne” de l’ostéopathe Jacques-Alain Lachant, très instructif et clair, pour finir de se convaincre que marcher, c’est vital.

Au-delà de la marche, je ne vous refais pas le topo sur l’importance de l’activité physique. A fortiori quand on a le cerveau saturé à cause du travail: aérons-nous pour retrouver toutes nos forces!

 

5. Ecrire

Pourquoi écrire?

  • parce que ça permet de prendre de la distance avec notre vécu quotidien
  • parce que les réponses viennent bien souvent plus facilement quand on s’est libéré par l’écriture
  • parce que pouvoir se relire permet de voir notre cheminement et de cerner plus facilement les bonnes décisions à prendre.
  • parce que ça maintient la motivation!

A propos d’écriture, si vous ne connaissez pas encore le best-seller de Florence Servan-Schreiber 3 kifs par jour, je vous encourage vivement à le lire! C’est une technique très efficace pour apprécier davantage son quotidien. Noter chaque jour 3 bonheurs, quelle que soit leur intensité, permet de rester en mode “positif”. Avoir de la gratitude pour ces toutes petites choses du quotidien, c’est voir le verre à moitié plein et donc encourager notre cerveau à avoir le moral.

Ecrire, ce peut-être aussi bien :

Encore une façon simple, accessible et totalement gratuite pour aller mieux et s’occuper sainement l’esprit pendant son arrêt et de se sentir plus libre.

idées reconversion

J’en profite pour souhaiter bon courage à tous les collègues arrêtés, un bon rétablissement et gardez le moral. Chaque chose en son temps, et d’abord la santé. 😉

 

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pour ne rien manquer des conseils et actualités et quitter l'école pour de bon...