Je n’ai rien fait d’autre que prof ? Qu’est-ce que je vais pouvoir mettre dans mon CV ? Je n’ai pas de compétences transférables.

C’est ce que vous pensez ? Je vais essayer de vous démontrer que vous avez tort : vous êtes un professionnel « comme les autres », avec des compétences à valoriser.

 

Je ne suis qu’un prof

se reconvertir CV profRien d’autre que prof ? J’ai envie de dire : hé bien, c’est déjà énorme ! Cela sous-entend qu’a priori vous saviez ce que vous vouliez faire, d’autant plus si vous êtes resté longtemps (ou si vous êtes depuis longtemps ;)) en poste. Au départ, vous avez choisi cette voie pour des raisons précises, des valeurs qui vous tenaient à cœur. Votre parcours était sans doute cohérent avec vos études.

Conclusion : ce n’est pas un problème de n’avoir été « que » prof, cela démontre que vous avez réussi ce que vous vouliez, vous avez fait les études qui pourraient vous mener au concours, vous l’avez réussi (et ce n’est pas rien !) et vous avez travaillé durant un temps comme enseignant. Vous êtes donc : travailleur, motivé, persévérant, en somme vous êtes un professionnel qui a fait ses preuves.

Imaginez que Sarah veuille quitter son emploi de vétérinaire pour se reconvertir. Elle n’a rien fait d’autre que ce métier, qui était au départ sa passion. Est-ce que vous auriez sur cette personne les pensées suivantes : avec seulement un diplôme de vétérinaire, elle na va pas aller loin ! Elle ne va rien pouvoir faire d’autre.

Alors ? Je suis sûre que vous êtes plus indulgent(e) avec Sarah qu’avec vous, pas vrai ? De nombreuses personnes voulant changer de voie pensent qu’avoir travaillé dans un seul secteur, ou sur un seul type de poste, va les empêcher de faire un CV et donc de se reconvertir.

 

A quoi sert un CV ?

Le CV est votre carte de visite. A l’ère des réseaux sociaux, il est facile de se montrer sur le net et de gagner en visibilité grâce à des annuaires de recherche d’emploi. Pourtant, le CV est toujours exigé pour la majorité des recrutements. Pourquoi ? Parce qu’il contient plus qu’un profil linkedin , parce que le format papier permet l’impression et donc la conservation du document, parce que celui qui le reçoit peut annoter le cv pour mieux l’étudier et le comparer aux autres candidatures.

Admettons que Sarah envoie sa candidature pour un poste de chargée de communication. A première vue, elle n’a pas le profil requis. Et pourtant, on l’embauche. Ce sont des choses qui arrivent : des profils atypiques, a priori pas faits pour le poste convoité, et qui pourtant décrochent le poste. Vous allez me dire : elle a eu de la chance, elle a eu du piston, elle avait déjà travaillé dans cette entreprise lors d’un job d’été… Oui, peut-être.

prof se reconvertir cvCet exemple est juste fait pour vous démonter que 1) contrairement à ce que vous pensez, c’est possible de trouver un autre travail après avoir exercé dans une voie a priori très « fermée » ; 2) bien souvent, on a tendance à émettre des « sauf que » du fait de nos croyances limitantes Je trouve que cela est particulièrement flagrant chez les enseignants qui se sous-estiment considérablement. C’est assez paradoxal que des professeurs qui souvent éveillent la curiosité des élèves, les soutiennent et les motivent, leur fournissent beaucoup d’éléments éducatifs et instructifs, puissent penser qu’ils ne valent rien ou presque sur le marché du travail ! Si nos élèves réussissent dans la vie, c’est aussi grâce à nous ! Nous avons ajouté notre petite pierre à l’édifice de leur construction personnelle. Nous avons une valeur inestimable.

Et sur un CV, vous pouvez voir la valeur que la personne a mise dans son travail : les expériences inintéressantes ou négatives, on essaie de les cacher ou en dire le moins possible. Ne faites pas la même chose avec votre parcours de prof : mettez-le en valeur. Et attention : ce n’est pas parce que vous n’aimez pas ou plus votre métier d’enseignant, qu’il faut le dire sur le CV. Le CV c’est une Carte de Valeurs : celles que vous allez mettre en avant auprès des personnes avec qui ou pour qui vous voulez travailler. Il ne se réduit pas à un étalage des différents emplois. Le recruteur va sentir ce que vous voulez faire ressortir de votre parcours et de votre personnalité, donc privilégier quelqu’un qui va de l’avant et assume son parcours d’enseignant tout en manifestant ce qu’il veut à présent privilégier et valoriser comme compétences. Ce qui compte, c’est la direction que vous souhaitez prendre. Elle doit être claire : oui, vous vous projetez dans ce poste car vous en avez l’envie et les capacités.

 

Comment remplir les blancs du CV ?candidature reconversion prof

Oublier le format classique avec le listing des expériences pour adopter une présentation de vos capacités et de vos compétences. Les capacités, ce sont les ressources que vous avez en vous, que vous pouvez mettre en action. En tant qu’enseignant, vous avez des capacités d’ouverture, de relationnel, de gestion. Et des compétences assez pointues, relavant de la conception et l’élaboration de cours, de la gestion et du suivi de groupe par exemple. Vous pouvez faire appel à toutes les compétences que vous savez maîtriser et que vous voulez à nouveau utiliser : encadrer un groupe d’enfants, travailler à la conception de projets pédagogiques, effectuer des recherches documentaires, promouvoir le patrimoine culturel local etc.

Je ne vous propose pas de formulation toute faite, parce que selon votre matière, vos envies actuelles, et surtout à qui vous adressez votre CV, le choix des mots sera différent.

Il ne s’agit pas non plus de vouloir en faire des tonnes, ni de mentir : ok, vous avez été prof pendant quinze ans, ou vous venez d’être titularisé. Dans un cas, vous avez une solide expérience du terrain, dans l’autre vous êtes mobile et prêt à bouger parce que pas encore « formaté » par le système. Deux avantages d’un certain point de vue, non ?

Un truc qui m’aide bien : penser à cette collègue que j’admire, qui pour moi est la prof accomplie. Jamais il ne me viendrait à l’idée de la voir comme une looseuse si elle devait quitter l’école et diffuser son cv. Je connais ses qualités, je la vois bien exercer des tas d’autres métiers, parce que je l’estime. Donc, sans vouloir me comparer à cette personne, j’essaie de transposer ce que je mettrais sur son CV à mon propre cas. Souvent, ça permet de rééquilibrer la balance et de constater que moi aussi, j’ai ces compétences que je pensais qu’elle seule détenait.

D’autres idées ici pour combler les trous de son CV. 😉

Le CV peut évoluer

Aujourd’hui vous aimeriez avoir plus d’expérience dans le domaine qui vous intéressez désormais plus que l’enseignement ?

Why not ! Rien n’est figé.

Qu’attendez-vous pour :

  • prendre des renseignements sur les formations éventuelles menant aux métiers de ce secteur ;
  • rencontrer les acteurs locaux de ce secteur ;
  • effectuer un stage d’observation dans la boutique ou l’atelier qui vous fait rêver ;
  • ouvrir votre site de vente en ligne ;
  • parler de vos envies à vos connaissances, souvent un petit pas en entraîne un autre.

Le but est de rapprocher la réalité de vos envies : donnez-leur une chance de se concrétiser en commençant dès maintenant. Bien sûr, vous n’allez pas en quelques mois pouvoir rajouter sur votre CV une expérience significative, pourtant avoir déjà effectué des démarches ne pourra que vous servir pour la suite, lors d’un entretien, et en amont lors de la rédaction d’une lettre de motivation.

Allez, haut les cœurs et action!