Quand ton métier ne te fait plus rêver

Quand ton métier d’enseignant ne te fait plus rêver, c’est le cauchemar au quotidien…

Je sais que ça parlera à ceux qui sont passés par là.

Et pour ceux qui sont en plein dedans, je vous souhaite de trouver la force de demander de l’aide à l’extérieur, c’est le premier pas le plus dur. Après, on parvient à remonter à la surface, petit à petit.

Je souhaite surtout que cet article puisse servir à alerter ceux qui ne se rendent pas compte dans quel état ils se mettent à cause du travail. Parce que c’est insidieux, progressif et que cela fait le lit du burn out.

Exercer un métier n’est pas forcément vivre son rêve tous les jours de la semaine : on n’est pas obligé de vivre de sa passion.

Mais par contre, exercer un métier ne doit pas se résumer à se forcer, se rendre malade, et tomber dans la déprime voire pire.

A bon entendeur… prenez soin de vous!

 

 

Tu ne vois pas plus loin que demain  – sauf pour les dates des vacances ou des demandes de mutations!

Chaque jour est un combat et tu ne comptes même plus en journées mais tu en viens à compter les heures, ou plutôt les séances.

Ouf c’est fini avec les secondes 3 pour aujourd’hui!

Ca y est terminée la séance d’EPS avec les CM2!

 

Tu es en mode survie. Tout se joue donc à court terme, tu n’as plus envie de faire des projets car tout te coûte en énergie, en temps…  ça pourrait bien devenir de même sur le plan personnel.

métier ne me fait plus rêver

 

Tu rechignes à en parler. Tu culpabilises de te plaindre d’un travail sécurisant, stable, payé encore relativement correctement (oui mais non mais oui…mais non!!). Et puis tu as honte, surtout quand tu n’as pas un poste “si terrible que ça”.

Tu es en désamour avec le métier… tes idéaux volent en éclat, tu te sens impuissant face au rouleau compresseur du système qui ne prend en copte ni les élèves ni les enseignants. Pas de RH, pas de management, pas d’évolution… il n’a plus rien pour plaire ce métier.

Qu’est-ce que j’ai bien pu lui trouver pour rester avec lui?

burn out enseignant

Tu fais de ton mieux mais tu n’en vois jamais le bout. Ou jamais le résultat. Beaucoup d’investissement, et personne ne remarque rien! Ah si, on remarque les petits trucs qui dépassent. Les broutilles qui fâchent les parents, l’IEN… les élèves vont bien mais il y a toujours quelque chose qui cloche.

Au fait, qui t’a demandé si toi tu allais bien?

Tu regardes ta feuille de salaire et tu ne vois rien qui change. Même la carotte financière, tu ne peux pas compter dessus. Bien sûr que ce n’est pas ça qui te faisait rêver au début, mais si au moins tu avais une compensation…

Tu aimerais autre chose, plus grand, plus passionnant, plus intéressant, plus impactant pour le monde. Et tu te sens seul avec ça, parce que pour les autres tout a l’air d’aller à peu près bien.

Ils supportent mieux que moi!

 

Tu te surprends à rêver d’autres métiers : même le moins glamour des postes de catégorie B te semble attractif.

Tu raisonnes par défaut: je prends le moins contraignant, je prends ce qui sera le plus rapide, je prends ce qui me demandera le moins de responsabilités.

Tu n’en veux pas plus, tu veux moins de toutes ces contraintes et ces limites.

Tu finis par t’oublier un peu, qui es-tu au fond dans tout ça? Où est passée ta motivation du début, celle qui t’a fait passer un concours qui n’est pas à la portée de tout le monde? A te dépasser pour t’adapter à ces classes?

 

métier ne me fait plus rêver

Sûrement qu’elle est encore quelque part en toi, prête à se réveiller pour une autre envie, un autre projet…

La transition de l’un à l’autre, c’est cela la reconversion professionnelle.

C’est plus ou moins long, différent d’une personne à l’autre.

Ce sont des choix personnels, raisonnables ou fous, d’autant mieux assumés qu’ils sont en parfaite cohérence avec ses besoins profonds.

 

 

En attendant d’avoir franchi le pas, trouver une idée, un projet, c’est le meilleur moyen pour parvenir à mieux supporter de partir au travail retrouver un métier qui ne nous fait plus rêver. On sait qu’on ne lui demande plus de remplir cette attente: on sait qu’on a autre chose qui nous attend ailleurs… et on fait les petits pas qu’il faut pour aller vers celui-là.

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pour ne rien manquer des conseils et actualités et quitter l'école pour de bon...